top of page
Plan de travail 29.png
52258851464_4bde3cfb34_o.jpg

Opéra de chambre en deux actes

D'APRÈS DIVERS OPÉRAS DE W.A. MOZART

(LES NOCES DE FIGARO, DON GIOVANNI, LA FLÛTE ENCHANTÉE, L'OIE DU CAIRE, ZAÏDE, COSI FAN TUTTE...)

À l’issue de La Flûte enchantée, l’oiseleur Papageno a enfin rencontré sa Papagena et tous deux projettent avec enthousiasme de faire beaucoup de petites Papagenas et beaucoup de petits Papagenos. Mais dix ans plus tard, leur vie est-elle aussi simple et heureuse qu’ils l’avaient imaginée ?

Ce spectacle familial est l’occasion de retrouver deux personnages extrêmement attachants dans une situation nouvelle.

 

Un opéra de chambre chanté en français et accessible à tous, du plus petit au plus grand et du néophyte au mélomane.

DISTRIBUTION

691713_acd85e378ead4f8d9ad01183f5253e7d_mv2-_1_.png

PHILIPPE ESTÈPHE

Baryton

Emilie Véronèse.jpg

ÉMILIE VÉRONÈSE

Piano

BERTRAND DUBY (9 sur 17).jpg

BERTRAND DUBY

Basse

GARDEIL Emmanuel.jpg

EMMANUEL GARDEIL

Mise en scène

10-1-DSC_3652.JPG

AURÉLIE FARGUES

Soprano

0012_photo-10 (2).jpg

CLÉMENCE GARCIA

Soprano

Design sans titre (2).png

PRÉSENTATION

“Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.” FIN ? Eh bien non, une nouvelle aventure commence !

Dix ans après leur rencontre, Papagena et Papageno ont effectivement eu une importante descendance et Papageno ne semble pas avoir pris la mesure de l’ampleur de la tâche. Papagena commence à être à bout d’être seule pour toutes les corvées et, après une forte dispute, fait croire à son mari qu’elle est gravement tombée malade. Un temps, cette feinte fait que Papageno se ressaisit mais il ne tarde pas à comprendre que Papagena jouait la comédie. Tous deux s’emploient à mettre les points sur les i et regrettent l’insouciance de leur vie sans enfants quand Papagena est prise de douleurs. Papageno suspecte une nouvelle feinte mais les douleurs sont réelles : Papagena est sur le point de pondre trois nouveaux œufs ! Quelques mois plus tard, Papageno est changé. Un peu trop. Devenu sévère, économe, préférant le travail aux moments de tendresse, il désespère à nouveau son épouse qui le menace de chercher ailleurs quelqu’un d’attentionné. Et pourquoi pas ce Tamino qui jadis - invente-t-elle - lui faisait de l’œil ? Papageno s’empresse alors de trouver un moyen de la détourner de ce projet...

Papapapapa a pour originalité d’aborder un sujet curieusement inexploité en cinq siècles d’opéras : les parents. Certes, il existe des rôles de mères et de pères, mais constamment dans leur relation avec leur enfant en âge de se marier. Relation pour la plupart du temps conflictuelle, l’enfant préférant les élans de son coeur à une union intéressée. Le couple semble n’avoir guère plus intéressé les librettistes: soit il est l’aboutissement de tout l’opéra (comme l’union de Papageno et Papagena dans les dernières minutes de la Flûte Enchantée), soit il est dans un état de crise avancée (peut-on parler de couple pour la Comtesse et le Comte dans les Noces de Figaro par exemple ?). Pourtant, les comédies liées à la parentalité se comptent par centaines au cinéma ou dans les séries, preuve que le thème a tout son intérêt. Et force est de constater qu’il a trouvé son public!

 

L’heure n’est plus aux dots, aux jeunes filles séquestrées par leur tuteur ou envoyées de force dans un couvent: place à la charge mentale, à la répartition des tâches, au burn out et à Montessori!

 

C’est donc avec un ton léger que nous souhaitons aborder ce spin off de la Flûte Enchantée qui rendra hommage, par des feintes et quiproquos, à des opéras mozartiens comme les Noces de Figaro ou Cosi fan tutte mais qui assume ses influences dans la pop culture : les Simpsons, Malcolm, Fais pas ci fais pas ça...

 

Et Mozart n’est-il pas le compositeur idéal pour incarner cette comédie du quotidien ? Car, comme disait un fameux musicologue à son sujet : “Chaussé du cothurne, il vacille. De plein pied dans l’humanité, c’est elle qui défaille!”

bottom of page