Orchestre national du capitole de toulouse

Dimanche 21 Juillet 2019 à 18h, Lectoure, Cathédrale Saint-Gervais

Robert SCHUMANN - Genoveva, ouverture

Johannes BRAHMS - Concerto pour Violon et Orchestre

Robert SCHUMANN - Symphonie n°3 ('Rhénane')

-

Lio KUOKMAN - Direction

Kristi GJEZI - Violon

Catégorie 1 : 32€ & 16 € *

Catégorie 2 : 20€ & 10 € *

 

* : demi-tarif accordé aux étudiants, 

demandeurs d'emploi, titulaires du pass culturel.

gratuité pour les enfants de mois de 7 ans accompagnés.

C’est un hommage à la musique romantique allemande que nous propose l’Orchestre National de Toulouse.


Après l’ouverture de l’unique opéra de Robert Schumann - Genoveva - sera joué le Concerto pour violon en ré majeur (opus 77) de Johannes Brahms, pièce majeure du répertoire romantique allemand composée pour le virtuose Joseph Joachim et réputée pour son extrême difficulté.

 

Suivra la symphonie n°3 en mi bémol majeur de Robert Schumann (opus 97) plus connue sous le nom de symphonie Rhénane. Cette oeuvre, d’une structure inhabituelle, dirigée à sa création par le compositeur lui-même, évoque le Rhin et, dans son quatrième mouvement, la cathédrale de Cologne.

L'histoire de l'Orchestre National du Capitole, dirigé aujourd'hui par Tugan SokhieV

Né dans les années 1960, l'Orchestre du Capitole de Toulouse a rapidement pris une stature internationale grâce au travail de Michel Plasson, qui l'a dirigé durant 35 années (de 1968 à 2003) et qui en est aujourd'hui Chef d'orchestre honoraire.

 

Devenu « national » en 1981 et aujourd'hui fort de 125 musiciens, l'Orchestre du Capitole entre de plain pied dans le XXIe siècle avec l'arrivée, en 2005, de Tugan Sokhiev, d'abord premier chef invité et conseiller musical, puis directeur musical à partir de 2008.

 

En dix ans, Tugan Sokhiev a insufflé une formidable dynamique à la formation toulousaine, développant des tournées dans le monde entier, se produisant régulièrement dans des lieux aussi prestigieux que le Musikverein de Vienne, la Philharmonie de Berlin et le Bolchoï de Moscou, ainsi qu'à Paris (Théâtre des Champs-Élysées, Salle Pleyel, Philharmonie).

Outre une riche saison symphonique dans sa salle historique de la Halle aux Grains et la saison lyrique et chorégraphique du Théâtre du Capitole, l'Orchestre national du Capitole est régulièrement invité par des festivals internationaux, tels la Quinzaine musicale de Saint-Sébastien, les Chorégies d’Orange, le Festival de Radio France et Montpellier (2013, 2016), le Festival de Pâques d’Aix-en-Provence (2015), ...

 

Tugan Sokhiev a par ailleurs développé une politique de diffusion audiovisuelle ambitieuse qui se traduit par des partenariats réguliers avec France Télévisions, France Musique, Radio Classique, Arte Concert, Mezzo, Medici.tv etc.

Après une longue et fructueuse collaboration avec le label EMI Classics sous la baguette de Michel Plasson, l'Orchestre national du Capitole de Toulouse développe aujourd'hui avec Tugan Sokhiev de nouveaux axes discographiques avec le label Naïve.

 

Pleinement ancré dans la vie musicale de son temps, l'Orchestre national du Capitole de Toulouse sert avec le même enthousiasme les œuvres du répertoire que la musique d'aujourd'hui comme l'illustrent deux nouvelles créations mondiales que l'ONCT a données récemment sous la baguette de Tugan Sokhiev : Prélude de David Azagra et Nach(t)spiel de Benjamin Attahir, compositeur dont l'ONCT créera en 2016/2017 une nouvelle œuvre en hommage à Pierre Boulez, Samaa Sawti Zaman.

 

Cet ancrage dans la vie musicale contemporaine se double d'une activité pédagogique très active, tant à l'intention des plus jeunes publics, avec notamment le chef Christophe Mangou qui dirige les concerts pédagogiques depuis 2012, que pour la formation des musiciens professionnels grâce à la création en 2016 d'une Académie internationale de direction d'orchestre dirigée par Tugan Sokhiev en personne.

Ne loupez pas les actualités des NMA !

Vous avez une question ?